Train rouge voyageant à travers l’Équateur

L’histoire d’Equacacao

Mon parcours

Carlos Pulgarin, le fondateur d’Equacacao, dans une plantation chakra en ÉquateurAprès avoir obtenu mon diplôme d’ingénieur agronome (1995), j’ai eu la chance de travailler avec les communautés des Andes de l’Équateur. Cette immersion au cœur de notre pays, aux traditions bien vivantes, m’a permis de mieux comprendre les défis que doivent relever les agriculteurs équatoriens.

 

C’est en travaillant dans les plantations que j’ai découvert l’importance de la culture du cacaoyer dans l’économie locale. Cette place privilégiée me donna une meilleure compréhension de la réalité du terrain pour les producteurs de cacao. Je fus touché par leur pauvreté et les obstacles nombreux qu’ils devaient surmonter : l’instabilité des prix, les problèmes de production liés au climat (El Niño), les problèmes de vente liés aux transports, les cours de la bourse…

Une surprise !

C’est en arrivant en France pour la première fois en 2001, à Noël, que j’ai découvert la passion des Français pour le chocolat ! J’en fus très étonné, car en Équateur le cacao est surtout consommé sous forme de boisson ; la pâte cacao ou « liqueur cacao » est diluée dans de l’eau chaude avec du piment, de la cannelle et/ou de la muscade et un peu de sucre roux.

 

Sélection de chocolats festifs, colorés et de différents typesJ’ai compris alors qu’en Europe le chocolat était une tradition et un savoir-faire… C’est une affaire sérieuse ici…

 

En France, pays de la haute gastronomie, où je vis aujourd’hui, ce produit gourmand est élaboré avec maestria ! Les pâtissiers et artisans chocolatiers jouent avec toutes les saveurs et textures du chocolat… pour notre plus grand plaisir… Qu’il soit noir, au lait ou praliné, le chocolat s’invite les jours de fête, se déguste lors des grands moments de la vie, mariage, naissance, baptême, communion, anniversaire…

« La fève de cacao est un phénomène que la nature n’a jamais répété ; on n’a jamais trouvé autant de qualités réunies dans un aussi petit fruit. »

 

Alexander Von Humboldt – naturaliste et géographe allemand (1769-1859)

La naissance d’Equacacao

La main de Carlos Pulgarin, le fondateur d’Equacacao, tenant une cabosse de cacao Arriba jaune sur arbre

Voilà comment m’est venue l’idée d’Equacacao ! J’avais là l’occasion de marier mes origines et mes compétences pour vous proposer des chocolats grands crus ! Je pouvais devenir un pont entre les producteurs équatoriens et les consommateurs européens.

 

Carlos Pulgarin, fondateur d’Equacacao, tenant des fèves Arriba bioUne passion était née et une ligne directrice… Valoriser tous les acteurs du circuit cacao tout en respectant la nature. Il me faudra quelques années pour monter le projet et travailler l’amont de la filière. Il me fallait, parmi tant de cacaoyers, trouver la fève idéale, mettre en avant les producteurs, réussir à la transformer en Équateur tout en répondant aux critères d’utilisation des professionnels.

 

Equacacao, c’est ensuite un ensemble de magnifiques rencontres avec des producteurs, des maîtres chocolatiers et des amis, qui, en conjuguant leurs talents et leur savoir-faire, ont permis de produire une qualité de chocolat irréprochable et de rester cohérents avec notre philosophie.

Survol de mon parcours

Education :

 

  • 2011 Master Agricadre en Commerce et Gestion – France
  • 2001 Ingénieur CIEDEL (Centre International des Études pour le Développement Local) – France
  • 1997 Ingénieur agronome – Équateur

 

Expérience professionnelle :

 

  • Responsable Achat/qualité dans un commerce local
  • Paysagiste
  • Gérant d’exploitation agricole